Volume 2, décembre 1993, pp. 7-30.


L'idée de science chez des enseignants en formation : un lien entre l'histoire des sciences et l'hétérogénéité des visions ?


Louise GUILBERT

Danièle MELOCHE

Département de didactique, de psychopédagogie
et de technologie éducative
Faculté des sciences de l'Éducation
Université Laval, Québec
Canada, G1K 7P4

Résumé

L'idée de science chez des enseignants en formation a été investiguée à l'aide d'entretiens de groupe, suivis d'une analyse qualitative. Une certaine hétérogénéité des visions est retrouvée selon les aspects traités: les opinions sur le contexte de mise en oeuvre de la science sont en majorité à tendance constructiviste tandis que celles traitant de la nature de la science, de ses finalités ou de ses méthodes sont, pour plus de la moitié, à tendance empiriste. La formation déficiente en histoire des sciences des futurs enseignants leur permettrait-elle de maintenir cette hétérogénéité des visions et de résoudre ainsi le conflit cognitif devant théoriquement en résulter ?

Mots clés : science, enseignants en formation, épistémologie, analyse qualitative, constructivisme.

Abstract

In service teachers' idea of science was investigated through group interviews followed by qualitative analysis based on grounded theory. Their idea of science was polymorphous depending on the science topic discussed : when the science-technology-society context is characterized, almost all ideas are akin to a constructivist view but when the nature of science, its aims or procedures are discussed, more than half of the ideas are typically empiricist views. An inappropriate understanding of the history of science seems to contribute maintaining a constructivist view of actual science and a conflicting empiricist view of science; in this way, they find a solution to the cognitive dilemma between what they perceive about the scientific production of knowledge and the idealised image that they maintain about it.

Key words : science, in service teachers, epistemology, qualitative analysis, constructivism.