Volume 27, mars 2006, pp. 11-40.


Conception de travaux pratiques par les enseignants : analyse de quelques exemples de physique en termes de transposition didactique


Hélène Richoux, UMR ICAR
Daniel Beaufils, DidaScO, Université Paris 11.

Résumé

Dans l'enseignement des sciences, les activités expérimentales ont une importance régulièrement réaffirmée, notamment au regard d'une certaine « image » de la science. Dans le cadre d'une recherche sur la conception de travaux pratiques par des enseignants de physique-chimie de lycée, nous avons été amenés à nous interroger sur les éléments qui caractérisent les activités scientifiques considérées comme authentiques (constituant donc les invariants d'une transposition didactique) et, en corrélation, sur les écarts entre activités de référence et activités scolaires. Cet article présente une première étude qui repose sur le choix de démarches scientifiques de référence et l'observation de travaux pratiques. Ces observations, articulées à une série d'entretiens avec chaque enseignant, montrent que les activités qu'il propose aux élèves peuvent être élaborées sans référence à des pratiques scientifiques extérieures. Notre conclusion est alors que la transposition se caractérise par un expérimental réduit à de l’instrumental, et du quantitatif réduit au numérique. Bien que ne reposant que sur un nombre limité de cas, les conclusions tirées de l'analyse de situations choisies pour leur caractère typique nous paraissent constituer la base d'investigations didactiques à poursuivre.

Mots clés : épistémologie, activités scientifiques, transposition didactique, enseignement de la physique, travaux pratiques, pratiques d'enseignants.

Abstract